RAZ DE MARÉE DE DISQUES SUR LE FLEUVE !

Jeff De Clair, directeur artistique et co-fondateur du label de musique orléanais « LES DISQUES DU FLEUVE » s’est confié à nous ce mois-ci pour nous en dire un peu plus sur son petit bijou.

Pourquoi à 47 ans, avec un travail à plein temps, vous vous êtes lancé dans la création de votre label de musique ?

« La musique n’est pas arrivée comme ça, elle est en moi depuis toujours ! En tant que parolier, interprète, compositeur… Aujourd’hui, avec une certaine expérience de vie personnelle et professionnelle, l’idée de monter un label a fait surface et six mois plus tard, grâce au hasard, aux rencontres, et à la concordance des planètes (rires), elle s’est réalisée !
C’est un peu comme avoir des enfants tard ! Ce label est notre bébé ! Avec mes associés, nous sommes complémentaires et nos expériences permettent aux DISQUES DU FLEUVE d’évoluer plus vite et plus sereinement que si nous avions 20 ans de moins. »

Parlez-moi des productions déjà réalisées par le label

« Pour le moment, 3 albums sont sortis.
Nathan Leduc, jeune auteur compositeur interprète orléanais de 22 ans avec des textes poétiques donnés avec ardeur.
Pattern Factory Operators, pour une techno-dub où l’électronique se mêle à l’organique.
Et une compilation de 9 titres, présentant les différents artistes du label.

La musique ne survivra que grâce aux supports physiques ! Je veux que les acheteurs gardent une trace concrète des œuvres, au cas où Zuckerberg décide de faire planter tous nos ordis ! (rires) La grande majorité de nos sorties se font donc en vinyles et/ou en CD ainsi qu’en digital. »

Quel sera l’avenir du label pour 2020 ?
« De nouveaux albums arrivent très vite, au programme : Érick Borelva et son jazz tribal, Dinsha et sa pop funkysante, Bisou magique et ses textes parlés sur des ambiances électronique… tout ça avant mars 2020, on n’a pas fini de se divertir ! Notre seule limite est notre credo : Mettre à l’honneur majoritairement la langue française ! Pour faire court, du son et du sens ! »

Playlist de JEFF DE CLAIR :
SAULT : Up all night
DINSHA : Mode 1
BRASSENS : Supplique pour être enterré à la plage de Sète
NATHAN LEDUC : Ce soir nous ne sortirons pas
PAUL OBERHEIM : Yellow fiva